Sport dans la Ville, une association aux valeurs humaines fortes qui tissent un lien vers l’emploi.

Depuis 20 ans, Sport dans la Ville se distingue comme l’une des principales associations d’insertion par le biais de la pratique sportive. Elle a été créée en 1998 par Nicolas Eschermann et Philippe Oddou. Son idée s’est concrétisée lors de leur bénévolat dans l’association « fête le Mur » créée par Yannick Noah.

En effet, l’objectif de la fondation est de permettre l’intégration des jeunes de 6 à 25 ans à l’environnement social et au monde professionnel. L’association œuvre pour la transformation des quartiers et contribue à lutter contre les inégalités notamment face à l’emploi. Ce sont plus de 6500 jeunes inscrits aux programmes qui bénéficient d’un accompagnement dès leur plus jeune âge jusqu’à leur début dans la vie active.

Cette attention particulière sur l’humain est l’une des valeurs partagées par Manorga et l’une des raisons de son engagement aux côtés de l’association.

L’association a mis en place différents programmes dans l’optique d’accompagner le développement personnel des adhérents pour faciliter leur future insertion dans le monde du travail.

La fédération a organisé la mise en place de pratiques sportives gratuites ouvertes à tous notamment par l’accès à 40 centres sportifs répartis sur plusieurs agglomérations : Grenoble, Lyon, Saint-Étienne, Paris, Chambéry et Roubaix.

Deux fois par semaine, des séances de foot, rugby, basket-ball, danse et tennis sont dispensées par pas moins de 170 éducateurs sportifs. L’objectif fixé par ces sessions est d’augmenter la pratique sportive quotidienne des jeunes de zones prioritaires notamment pour favoriser leur santé physique mais également d’un point de vue social. En effet, les encadrants sont aussi missionnés pour transmettre les valeurs relatives au sport telles que le respect, l’esprit d’équipe, l’assiduité, l’investissement personnel…caractéristiques indispensables à leur insertion future.

L’association a créé deux programmes professionnels : « Job dans la ville » et « Entrepreneurs dans la ville ». Ces derniers visent à rétablir l’égalité des chances notamment pour les jeunes issus de quartiers prioritaires.

Effectivement, à partir de 14 ans, ils ont la possibilité d’être accompagnés personnellement en ce qui concerne leur choix d’orientation et la définition de leur projet professionnel. Pour cela, « Job dans la ville » organise des visites d’entreprises dans l’optique de découvrir les différents secteurs et métiers existants. Des forums de l’emploi sont aussi mis en place notamment grâce aux entreprises partenaires de l’association. Par exemple TF1 donne l’opportunité de s’immerger lors de stages, alternances, missions à l’étranger, CDD et CDI.

En parallèle, un accompagnement personnel est également proposé par le biais d’un parrainage. Plus précisément, les jeunes développent une relation de proximité avec des professionnels missionnés pour leur faire découvrir le monde du travail, ses codes et ses exigences. Cet échange est à la fois source d’apprentissage et de découverte mais permet d’autant plus de favoriser le développement de confiance en soi.

En ce qui concerne « Entrepreneurs dans la ville », les futurs entrepreneurs âgés de 20 à 35 ans suivent un programme en trois phases.

Plus précisément, la première phase se déroulant en 4 mois vise à leur offrir une formation de qualité en partenariat avec l’Emlyon Business School. Les jeunes peuvent alors découvrir les bases de la création et la gestion d’entreprise ainsi que la culture entrepreneuriale.